Mère au foyer … et alors ?

Petite, j’ai grandi avec des parents commerçants. Présents physiquement car notre logement était situé au dessus de leur commerce mais dans les faits c’était moins cas. Ils étaient bien là mais toujours accaparés par leur métier et lorsqu’on est à son compte, il y a souvent plusieurs métiers dans la même journée, c’est dans ce sens que je dis qu’ils étaient là sans être vraiment là.

J’ai perdu mon papa brutalement à l’âge de 15 ans, et, je ne sais pas si cela à un rapport mais j’ai rapidement voulu avoir une famille, ma famille.

Il y a un peu plus de 13 ans quand mon fils ainé est né, ça a été comme une révélation. Ma vie prenait un sens. Comme un nouveau départ, de nouvelles pages allaient s’écrire et je voulais en profiter pleinement. J’ai, certes repris le travail, mais je me suis accordé une petite période de congé afin de ne pas le laisser si tôt, si petit. A 6 mois, il a fait ses débuts à la crèche et à partir de ce moment là, j’ai adapté mon activité professionnelle en reprenant à temps partiel. Je voulais trouver un équilibre et ne pas juste rentrer pour le bain et le dîner.

Trois ans plus tard, son petit frère est arrivé et j’ai souhaité refaire de la même manière. Un congé maternité un peu plus long que le simple congé (merci aux accords du groupe dans lequel je travaille) et une reprise du travail aux alentours de ses 8 mois tout en continuant le temps partiel. Cette période à été magique, je profitais de mon bébé toute la journée et j’étais présente pour la première année d’école de mon grand. Quel bonheur de pouvoir le déposer à 8h30 et d’avoir la chance d’être là, le soir à 16H30, d’avoir le temps jouer ensemble après l’école, d’avoir le temps de préparer un gouter maison, d’avoir le temps de prendre son temps.

Il y a trois ans, la naissance de Chloé a donné un autre sens à ma vie. Mon dernier bébé, une petite fille et le sentiment que si je voulais profiter de mon trio c’était maintenant. Chloé a aujourd’hui, trois ans et demi. Mardi elle rentre à l’école et je vais encore pendant une petite année profiter d’eux et ne pas leur imposer le rythme qui sera le mien lorsque je reprendrai le chemin du bureau. Je vais encore être là le matin à les aider à se préparer en respectant le rythme et les emplois du temps de chacun, je vais être là si Chloé ne souhaite pas aller à l’école toute la journée ou si le rythme est un peu dur au début, je vais être là pour aller les chercher le midi pour venir déjeuner à la maison selon leur choix, je serai là le soir à 16h30 à la « sortie des mamans », je serai là pour la course des activités du mercredi, je serai là pour les ventes des gâteaux de l’école …. bref je vais prolonger ma pause professionnelle pour profiter pleinement de ce que j’ai fais de mieux dans ma vie.

Alors oui, aujourd’hui je suis une maman au foyer mais une maman tellement heureuse d’être auprès d’eux, même si on est d’accord, ils épuisent et vivement l’école demain !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s