Ecole, une semaine après …

Les derniers jours avant la rentrée, Chloé était impatiente et nous parlait beaucoup de l’école. La semaine juste avant, nous avions la possibilité de venir à l’école pour   récupérer l’uniforme de son grand frère puis un autre jour pour déposer ses affaires  (son oreiller, sa couverture, du sopalin …). A chacun de ces deux rendez vous, elle était avec moi et elle observait tout.

Chloé connait déjà bien l’école, car c’est celle de l’un de ses grands frères. Elle a donc l’habitude depuis sa naissance d’aller à l’école, de venir accompagner son frère le matin et de venir le récupérer à 16h30. Elle sait aussi que l’école c’est un lieu, où l’on se fait des amis car elle connait les copains de son frère, que c’est un lieu où l’on fait la fête car elle connait aussi les fêtes de noel à l’école ou les kermesses de fin d’année, je pense que cela à énormément aidé dans sa préparation à cette nouvelle étape.

Le Jour J,

Ils rentraient par demi groupe. Le lundi, le début de l’alphabet et le mardi le reste. Chloé est dans la second groupe. Ses deux frères avaient repris le chemin de l’école et du collège le lundi, elle attendait donc son tour avec impatience. Jour J, l’école se trouve au bout d’une impasse, à peine arrivée dans l’allée, elle nous a regardé et dit : « Pourquoi vous partez pas ? », le ton était donné !

Dans la classe, elle est au début restée collée à nous tout en observant les autres enfants, les parents et bien sûr les jeux et les différents ateliers. Nous, nous sommes présentés à la maîtresse et Chloé à demandé à déjeuner à la cantine. Le reste de l’année, elle déjeunera à la maison et la cantine restera occasionnelle mais là, la demande venait d’elle et comme ils étaient peu nombreux, nous avons trouvé que c’était certainement le bon moment. Nous avons fait avec elle le tour de la classe, le tour des ateliers proposés en libre accès. Dans la classe, quelques enfants pleurent, une petite hurle, Chloé les regarde et ne semble pas comprendre pourquoi ils ne sont pas contents d’être là comme elle, cela ne la perturbe pas plus que cela. Puis nous l’informons que nous allons la laisser, que les parents vont partir et qu’ils vont se présenter avec la maîtresse, que nous reviendrons la chercher après la sieste. Elle est calme et sereine. On s’envoie des bisous et à ce soir.

Je sors de l’école et je crois que c’est ma toute première rentrée ou je me sens si bien. Pas de larmes, de mon coté non plus, pas d’angoisses. Je suis confiante, j’ai confiance dans les personnes à qui j’ai confié ma fille, son frère est dans la même école, il a été dans la même classe il y a quelques années avec la même maîtresse et les mêmes Atsems.

La journée passe et le temps sans elle me semble tout de même une éternité. Un nouveau rythme à prendre, je me surprends même à faire attention à ne pas faire de bruit au moment de la sieste alors qu’elle est à l’école.

« L’heure des parents »

Frustation totale pour moi. Nous arrivons, Chloé et les autres enfants sont assis dans le calme sur un banc. Les maîtresses appellent les enfants un par un quand les parents arrivent. « Ca s’est bien passé ? » Oui ! et je n’en saurais pas plus de la part de la maîtresse. Comment lui dire que je voulais savoir ce qu’ils avaient fait, comment elle s’est comportée,  si elle a bien déjeuné ce midi, si elle a dormi et combien de temps …mais rien de plus que mon oui.

Pas grave, je vais voir avec ma fille mais je n’en saurais pas plus, elle ne sait plus ou me répond par oui ou non, mais elle est toujours contente et veut déjà revenir.

Jeudi et vendredi, elle y va toujours avec beaucoup de plaisir et quand je lui demande ce qu’elle fait en lui posant des questions, elle commence à développer ce qu’ils font. Je la surprends à chantonner une chanson que je ne connais pas et elle m’explique que c’est la chanson de la maîtresse. Nous avons de la chance, (car je sais que ce n’est pas le cas dans toutes les écoles), de pouvoir l’accompagner dans sa classe le matin pour l’aider à mettre ses chaussons et sa blouse et idem pour l’après-midi. Je rentre donc deux fois par jour dans cet environnement qui est le sien dans la journée, elle me montre rapidement sa première peinture.

Des enfants pleurent toujours, cela la perturbe et elle me demande toujours pourquoi ils pleurent, je lui explique. Maman ne part pas, reste encore un peu donc chaque jours avant de partir je l’accompagne à un « atelier » que je lui explique et l’encourage. Quand elle a le sourire, je pars. Tout cela ne dure pas longtemps, mais j’ai besoin de la sentir en confiance pour partir, en général je propose à un autre enfant un peu perdu de faire l’activité avec Chloé. C’est dur de voir des enfants si tristes, j’ai mal pour eux. Je pense beaucoup à ces parents qui comme moi pour mes premiers, devais me dépêcher le matin pour aller prendre mon train, en laissant mes garçons pas toujours serein face à l’inconnu. Aujourd’hui j’ai la chance de ne pas être pressée, donc prendre soin des autres enfants comme j’aurai aimé que quelqu’un le fasse avec mes garçons me semble, naturel.

Je suis tellement contente de ne pas avoir repris le travail et d’avoir le temps le matin pour déposer ma fille sereinement. Le temps de l’accompagner dans cette nouvelle étape et de la rassurer.

Le bilan de cette première semaine est très positif, pour le moment, elle aime l’école, elle est contente d’y venir. Les larmes des autres enfants la perturbe mais je la rassure. Elle me réclame la cantine, mais cela restera occasionnel, par contre tant qu’elle le souhaite je la raccompagne à 13h00 pour aller dormir à l’école et jouer comme elle dit. Cet hiver quand elle sera fatiguée ou malade, les demi-journées seront les bien venues je pense.

Sinon de notre côté, rentrée égal retour des microbes. Rhumes pour tous le monde et les réveils sont déjà dures pour tout le monde. Un rythme à reprendre en attendant avec impatience les prochaines vacances !

5 réflexions sur “Ecole, une semaine après …

  1. Ninoute dit :

    super rentrée pour cette petite Chloé, cela doit être tellement rassurant quand ça se passe dans ces conditions. Ma puce a repris la crèche après un mois de fermeture. Ce fut un peu dur le premier jour, mais le reste de la semaine a été super, elle a bien pris le rythme, je suis contente et rassurée en partant travailler… Belle journée.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s